les lieux

Le chemin de croix et le calvaire

A la fin du XVIIème siècle, un premier calvaire est établi sur le Mont Cussol, avec seulement 4 chapelles. C'est à ce moment-là qu'il faut construire un chemin praticable pour les pélerins qui viennent de Saint Macaire...

© Daniel Biays

La création du calvaire

Cardinal Donnet
En 1856, le Cardinal Donnet accompagné de 8 Évêques et de 500 prêtres, couronne la statue de Notre-Dame de Verdelais et consacre le diocèse de Bordeaux à Notre-Dame. Il bénit trois croix en bois sur le mont Cussol. En 1868, un violent orage brise une des croix. Les croix en bois sont remplacées par des croix métalliques de 12m de hauteur.

Je vous salue d’avance, ô Croix, notre unique espérance ! Signe de paix et de salut, vous brillerez aux regards des innombrables voyageurs…ô Croix ! vous êtes belle partout, car partout vous nous rappelez l’amour et les bontés de notre Dieu. Vous la saluerez cette Croix, au milieu de vos tristesses, dans vos maladies. Vous la montrerez à vos petits enfants comme un gage de paix et de bonheur.”

Cardinal Ferdinand-François-Auguste Donnet, Archevêque de Bordeaux (1837 à 1882).
calvaire

Le chemin de Croix

On monte , depuis la chapelle  consacrée à la sainte Agonie, par le chemin pierreux, jusqu’à la quatorzième station. La  grande chapelle du Saint Sépulcre clôt le chemin de Croix, annonçant le Calvaire dominant toute la vallée de la Garonne.

Visite libre ou commentée

Contact : 06 83 55 69 79 – 05 56 62 02 04.

calvaire soleil couchant