histoire

Miracles à Verdelais

Miracles dans la Bible

Jésus et ses disciples étaient venus à Jéricho. Et tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, un mendiant aveugle, Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord de la route.
Apprenant que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi! ».
Beaucoup de gens l’interpelaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi! » Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le ».
On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi; il t’appelle. »
L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.
Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi? – Rabbouni, que je voie. ».
Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé ».
Aussitôt l’homme se mit à voir, et il suivait Jésus sur la route.

Evangile de Jésus-Christ
selon Sant Marc

chapitre 10, versets 46-52
dieu agit

Miracles à Verdelais

Entre 1819 et 1883, 133 cas de miracles ont été recensés.

A Verdelais, en 1185, le premier malade guéri est un jeune aveugle.
Ce miracle est suivi de beaucoup d’autres.
Un ex-voto en témoigne : en 1635, la fille du Procureur de Virelade, après trois visites à Notre-Dame, recouvre la vue dont elle était privée, dans l’église de Verdelais, au moment où le prêtre lit l’Evangile de la Messe célébrée à son intention.

Au 19 ème siècle, 133 cas sont recensés entre 1819 et 1883.

La Vierge guérit des paralytiques, des sourds, des muets, des aveugles, protège des épidémies, sauve des marins en détresse, suscite des conversions…

Odilon Redon, miraculé de Verdelais

Le peintre Odilon Redon (1840-1916) compte parmi les miraculés de Verdelais : En 1846, alors qu’il était âgé de 6 ans, Odilon Redon a été guéri de ses crises d’épilepsie lors d’un pèlerinage à Verdelais où l’avait mené sa mère.
Le 28 mai 1850, le jeune Odilon revenait pour la troisième fois au Sanctuaire de Verdelais pour remercier la sainte Vierge et attester la persévérance de sa guérison.
Odilon Redon
chaminade

Le Père Chaminade guéri à Verdelais

Vers l’âge de 12 ans, Guillaume-Joseph Chaminade parcourt à pied, avec son frère aîné prêtre, les 80 kilomètres séparant Mussidan du Sanctuaire de Verdelais, afin d’y remercier Marie pour sa guérison “miraculeuse à ses yeux” d’une blessure au pied, survenue au cours d’une sortie scolaire.
Il fondera ensuite la congrégation des Frères et Soeurs Marianistes, et sa vie entière servira la Sainte Vierge.