Faire un don de solidarité pour le Sanctuaire de Verdelais

Faire un don de solidarité pour le Sanctuaire de Verdelais

Chers amis,

Les mesures prises pour endiguer la pandémie mondiale sont difficiles mais nécessaires. Aujourd’hui nous devons penser à la santé de tous, en particulier à celle des plus fragiles, et respecter les consignes de confinement.
Pour notre communauté chrétienne, c’est un arrachement de ne plus pouvoir nous rassembler pour célébrer l’Eucharistie, de ne plus pouvoir participer aux offices, de devoir reporter les différentes fêtes que nous nous apprêtions à partager et de ne pas pouvoir rejoindre nos proches au moment des funérailles…

Soyez cependant assurés que l’Église continue sa mission.
Nos concitoyens ont besoin de soutien et de réconfort. Des paroisses se mobilisent pour nous permettre de poursuivre notre chemin vers Pâques, l’Ascension et la Pentecôte. Elles nous donnent des liens internet utiles, organisent des célébrations que nous pouvons suivre à distance, continuent à faire vivre la pastorale (catéchèse…) en créant les supports nécessaires aux conditions actuelles. Les prêtres, les diacres et les séminaristes, les laïcs en responsabilité mettent en œuvre tous les moyens possibles pour soutenir notre vie de foi.

Soyons clair ! L’Église continue à vivre mais certaines ressources sont très affectées par les mesures de confinement. Des paroisses sont en difficulté ! Tous les rassemblements étant annulés, les quêtes, les cierges et les différentes offrandes habituellement collectées dans les églises font défaut. Il est nécessaire de permettre aux paroisses de recevoir, par d’autres canaux, les moyens de poursuivre leur action.

Vous le savez, l’Église ne vit que de dons.
Aussi, je sais pouvoir compter sur votre soutien fraternel pour venir en aide à votre communauté paroissiale. En faisant dès maintenant un don en ligne exceptionnel de solidarité au profit de votre paroisse, sur bordeaux.catholique.fr/solidarite-paroisses, vous lui permettez de poursuivre sa mission, en ces temps difficiles.
Nous n’avons pas les coordonnées de tous. Aussi, afin que le plus grand nombre puisse participer à cet élan de solidarité, merci de transférer ce message autour de vous.
Je vous assure de ma prière très fraternelle pour toutes les personnes malades, pour chacun de vous et pour vos proches.

Benoît Dehen,
Économe diocésain

Les commentaires sont clos.